Zombie Boy

facebook twitter feed


Rick Genest, mieux connu sous le pseudonyme Zombie Boy, a visité pour la première fois le Musée Grévin Montréal, jeudi après-midi. Le jeune homme, qui a attiré tous les regards sur lui en 2011 quand la superstar Lady Gaga l’a recruté pour jouer dans son clip Born This Way, n’avait pas encore eu l’occasion d’aller admirer la statue de cire le représentant, 10 mois après l’ouverture de l’établissement.

Le passage de Zombie Boy entre les murs de l’institution Grévin s’est effectué sous l’œil ahuri des journalistes, qui ne savaient pas trop quoi penser de cette étrange «bibitte», ni comment l’aborder. Celui qui a défilé à Paris pour le réputé designer Thierry Mugler a laissé une bien drôle d’impression aux gens présents, visiblement pas tellement soucieux de son image médiatique.

Surexcité, Rick Genest a traversé toutes les pièces du musée, a longuement examiné les statues qui y sont exposées et a semblé s’amuser, mais plusieurs avaient le sentiment qu’il ne reconnaissait presque aucun des faux visages devant lesquels il s’arrêtait. Le garçon a émis des commentaires étranges, et semblait par moments ne pas savoir où il se trouvait. Il avait peine à tenir en place, alors qu’à ses côtés, Philippe Bertout, directeur de Grévin Montréal, lui fournissait patiemment quantité d’informations sur le musée.

Zombie Boy a pris différentes poses aux côtés des clones des chanteurs, politiciens, acteurs et autres personnages mythiques reconnus par l’Académie Grévin Montréal. Il s’est notamment assis, les bras dans les airs, près de Justin Bieber dans un siège de montagnes russes, s’est tenu droit à côté de Pierre Elliott Trudeau et a insisté pour être immortalisé près d’Elvis. Ses parents et son ami Miguel Dominguez l’accompagnaient, et ont eux aussi paru apprécier beaucoup leur visite.

Les journalistes ne disposaient que de quelques minutes chacun pour interviewer Zombie Boy. Ses propos incohérents en ont déstabilisé plusieurs. Voici la transcription intégrale de son entretien avec Le Huffington Post Québec.

Rick, es-tu fier d’avoir ta statue chez Grévin, auprès de toutes ces grandes personnalités?
«C’est bien cool. (Puis, se retournant vers la statue de la designer Marie Saint Pierre, posée tout près de la sienne) Mais je ne comprends pas c’est qui, elle.»

Comment as-tu trouvé le processus de construction de ta statue? Est-ce que c’a été long ou difficile?
«À la fin, il fallait que je me gratte. C’était correct.»

Pourquoi n’as-tu pas pu venir visiter le musée plus tôt?
«Je ne sais pas. Vous ne m’avez jamais appelé.»

Est-ce que tu aimes ta statue?
«Au contraire de ce qui est dit dans les films, les zombies ne passent pas tout leur temps dans les centres d’achats. Moi, j’y vais moins souvent. Comment je le trouve? C’est un hostie de bon jack. Je ne lui prêterais pas d’argent.»

As-tu des projets professionnels qui t’occupent en ce moment?
«Je travaille sur un CD secret. Il ne faut pas le dire à personne. Sauf tout le monde. Je travaille dans un studio, je travaille fort sur mes paroles. J’écris, j’arrange et je niaise, avec un stylo et du papier. Des fois, je branche mon téléphone, et il y a du monde qui appelle.»

Est-ce que tu vis maintenant à temps plein aux États-Unis?
«Je suis Montréalais. 514. J’ai fait mon secondaire à Châteauguay, mais ça fait 20 ans, cette histoire-là… Je suis rendu à quel âge? (Il a 27 ans) Il me semble que ça fait longtemps.»

Rick Genest a tenu un rôle dans le film 47 Ronin, mettant en vedette Keanu Reeves et sorti dans les salles de cinéma du Québec le 25 décembre dernier. Avant de devenir une célébrité instantanée, il y a trois ans, Zombie Boy avait passé plusieurs années dans la rue, à mendier et à laver des pare-brises. L’intriguant gaillard n’a accordé que de très rares entrevues depuis sa sortie de l’ombre.

http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/02/07/zombie-boy-musee-grevin_n_4743777.html


Zombie Boy a sa statue de cire au Musée Grévin Montréal! Le mannequin Zombie Boy, akaRick Genest, que l’on connaît entre grâce à sa collaboration avec Lady Gaga dans le clip Born This Way, a eu l’honneur de rencontrer sa statue de cire hier au Grévin Montréal. En entrevue avec le journaliste Patrick Delisle-Crevier, le personnage plus que tatoué a été fidèle à lui-même: mystérieux, énigmatique et très extraverti!

On peut présentement voir Zombie Boy aux côtés de Keanu Reeves dans le film 47 Ronin.

Crédit: Patrick Delisle-Crevier

Tuesday, 24 December 2013 18:29

47 Ronin: Entrevue exclusive avec Zombie Boy

Il ne l’a pas toujours eu facile, mais le destin a changé le cours de sa vie. Du moins, de son actuel présent.

En lien avec la sortie en salle du film d’action 47 Ronin, Cineplex.com a eu le privilège de s’entretenir, en exclusivité, avec le québécois Zombie Boy, originaire de Montréal.

Ce nom ne vous dit rien? En 2011, alors qu’il errait dans les rues de la métropole, Zombie Boy s’est fait remarquer par Nicola Formichetti, le styliste de Lady Gaga et (à ce moment) nouveau directeur de création chez Mugler. C’est alors que Formichetti l’a pris sous son aile, l’a débarrassé de ses dettes, lui a procuré un passeport et l’a rendu célèbre. Après le dévoilement du vidéo-clip « Born this way » de Lady Gaga et de son premier défilé pour Thierry Mugler, Zombie Boy était maintenant rendu célèbre et sorti de la rue.

Depuis 2011, la vie de cet homme hyper tatoué a pris un nouveau tournant, puisqu’il s’est retrouvé aux côtés de Keanu Reeves dans le film d’action 47 Ronin en salle le 25 décembre prochain. Rejoint par téléphone,Zombie Boy, qui incarne le personnage de Savage, nous en a dit un peu plus sur sa participation à ce film réalisé par Carl Rinsch.


L’école de la vie
Zombie Boy n’a jamais fréquenté les écoles de théâtre, mais plutôt celle de la vie. Après avoir survécu à une tumeur au cerveau, il a décidé d’aller voir ce que la vie avait à lui offrir et il s’est retrouvé dans les rues de Montréal. Plusieurs d’entre vous l’ont sûrement déjà vu laver des parebrises à certaines intersections de la ville. Suite à la montée de sa popularité en 2011, Zombie Boy a reçu une invitation de la part de la production de 47 Ronin. Il cherchait quelqu’un pour jouer le rôle de Savage. Personne ne pouvait incarner ce personnage mieux que lui. « Sur le plateau de tournage, il y avait beaucoup gens qui courraient un peu partout. Les gens étaient travaillants. La distribution était concentrée à maîtriser leurs répliques et leurs chorégraphies » s’est confié Zombie Boy à l’autre bout du fil. L’interviewé a aussi précisé qu’il avait toujours souhaité faire partie d’un film. Qu’en était-il de l’idée de se faire diriger par un réalisateur? « Carl Rinsch est un bon réalisateur qui sait où il s’en va. Il va droit au but lorsqu’il a quelque chose à te demander », de dire Zombie Boy à propos du travail du cinéaste.



Keanu Reeves
Pour une première expérience devant les grosses caméras d’Hollywood, Zombie Boy a eu l’occasion de rencontrer Keanu Reeves qui s’était retiré du grand écran depuis les dernières années. Notre zombie préféré a raconté avoir parlé brièvement à Reeves. Il a mentionné lors de notre entrevue que Keanu était un chic type, mais il n’en a pas rajouté plus. 

La suite
Après une expérience de la sorte, Zombie Boy souhaite retenir l’attention des réalisateurs et être appelé à nouveau à participer à des grosses productions. 

Étant donné des conflits d’horaire, celui dont le travail fait voyager beaucoup n’a pas été en mesure d’assister à la première mondiale de 47 Ronin. Vous comprendrez qu’au moment de l’entrevue, il  n’avait toujours pas vu le film. Au bout du film, il semblait bien excité de se voir sur le grand écran.

Quand on lui a demandé quels étaient ses prochains projets, Zombie Boy nous a informés qu’il avait un projet d’enregistrement intitulé Zombie boy VS the world. Non seulement cela, mais aussi qu’une boisson énergisante à son nom était sur le point de faire son apparition sur les tablettes et qu’il agissait régulièrement à titre de DJ dans diverses boîtes de nuit à travers le monde.

Le 25 décembre, voyez Zombie Boy dans le film d’action 47 Ronin.


Saturday, 16 November 2013 17:58

Music Video 'Poison Love' Featuring Zombie Boy



Starring: Juno Mak x Zombie Boy . Mask Designer: Rein Vollenga . MV Director: Susie Au . Art Director: So.Mad@KudosFilms 

Zombie Boy Energy Drink

What happens when a brand that can’t die meets up with energy that can’t lose? You get a drink with so much energy that it energises your body, excites your mind, and revitalises your soul. This is the best way you to describe the new Zombie Boy Energy Drink.

What Energises The Zombie Boy Energy Drink?

This high energy drink is made from Glucuronolactone, Vitamins, Taurine, Caffeine and Carbohydrates. It energises all the important parts of your body.  Taurine is an amino acid, one of the vital building blocks of protein.  It also acts as an antioxidant and helps detoxify your body by enhancing its physical and mental performance and it provides other known health benefits.

Benefits of Drinking Zombie Boy Energy Drink

This energy drink tastes great! Its ingredients are based on a special formula which helps provide you with a boost of energy for extended periods of time.  Its light carbonation helps improve your mental performance and increases your wakefulness when you are feeling sluggish by improving your level of concentration and reaction speeds.  And Zombie Boy Energy Drink will boost your endurance and stimulate metabolism.

Zombie Boy Energy Drink is great for students who live an active life, for professionals who are always on the go and for athletes who need increased energy for improving their training performance. The Zombie Boy Energy Drink is excellent for everybody who wants to experience improved performance, greater reaction speeds, and the power to concentrate.

Zombie Boy Energy Drink is a specially formulated energy drink that delivers energy like never before. This drink will energise your life, whenever you need!

Power Up. Live Life!

Promo teaser for Zombie Boy's debut single out in 2014 taken from his forthcoming album. Full video coming soon!

Thursday, 26 September 2013 14:42

The “Restless East” Editorial by Rick Genest


Joining forces with Rick Genest, HYPEBEAST presents the “Restless East” editorial – an image-led feature tempering with the idea of the Jiangshi identity within Asian folklore. Clad in an array of meticulous suits and formalwear, ‘Rico the Zombie’ stands overlooking the bustling streets of Hong Kong, revealing an eerie disposition that contrasts nicely with his extravagant getup. Shot and directed by the in-house team, pieces from this season’s 3.1 Phillip Lim, ETRO and Burberry Prosum collections are juxtaposed with Rick’s morbid body art, presenting a set of striking images that never fall too far from motifs of life and death.


Location : Wontonmeen  / Special Thanks: Edward Lok Edmondson, Bo Puinar Hui & Patricia Choi
Author: Arthur Bray / Photographer: To Cheuk Yin/Hypebeast / Creative: Wilf Cho/Hypebeast / Stylist: Stefano Mok/Hypebeast
Monday, 09 September 2013 17:20

ZOMBIE BOY: The Artiholics Interview

You might recognize Rick Genest better known as Zombie Boy (or Rico the Zombie) from the Lady Gaga Born This Way video.  Or maybe you’ve seen his fashion modeling work (he’s the face of Jay Z‘s clothing line Rocawear in Europe- and the face of Dermablend Professional).

He also DJ’s, is the front man for a punk band, a side show freak, and acts in music videos as well as alongside Keanu Reeves  as “Savage” in 47Ronin due out in December 2013.

Any way you slice it, if you’ve seen him, you can’t forget him (at least your subconscious can’t).  In a world of short attention spans, and first impressions, there is no mistaking this tattooed artist in a crowd.  He is in NYC for fashion week, modeling tonight with Eyewear Designer Stevie Boi for the fashion-show  “Leather” to be held at The Out Hotel 510 W 42nd Street at 7pm.


Followed by an After Party hosted by Dermablend Professional (the tattoo cover-up seen above), that you surely won’t want to miss. Especially, since the underground fashion & music scene is already a buzz. Zombie Boy will be performing LIVE for the FIRST time ever & debuting his material from his upcoming EP due out November 2013 -  ‘Zombie Boy Vs The World’ – at Webster Hall’s Marlin Room – Doors 10pm – Stage time Midnight. RSVP is required for both events.This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

One day before his band’s big NYC debut I got a chance to ask him the requisite 10 questions to try to find out why corpse is the new black.

Artiholics: “What was your first tattoo?”

ZOMBIE BOY: “The Jolly Roger on my shoulder. The Jolly Roger is an old school symbol that represented anarchy. ”

 Screen Shot 2013-09-09 at 2.05.47 AM

Artiholics: “Have you ever just bought flash off the wall?”

ZOMBIE BOY: “Yes, a cupcake on my ass.”

Screen Shot 2013-09-09 at 2.06.20 AM

Artiholics: “Who designs your tats, and who actually needles them into your skin?”

ZOMBIE BOY: “My grandmother.”

Screen Shot 2013-09-09 at 2.06.06 AM

Artiholics: “In your modeling career, have there ever been any outfits your tats have clashed with?”

ZOMBIE BOY: “No, because all my ink is black and white and goes with everything. Except for the time I had to wear the red dress. It wasn’t the designers fault though… Or mine. ”

Screen Shot 2013-09-09 at 2.06.51 AM

Artiholics: “Do you ever find your own body artwork competes with the artwork on the clothes you wear?”

ZOMBIE BOY: “I feel the clothes I model complement my tattoos and vice versa.”

Artiholics: “How did you get involved with Gaga?”

ZOMBIE BOY: “I was modeling for Nicola Formichetti the designer of Muglar who is Gaga’s designer and we had previously worked together in fashion.”

Screen Shot 2013-09-09 at 2.05.20 AM

Artiholics: “What’s the weirdest reaction you’ve ever got from a stranger”

ZOMBIE BOY: “Airport security or a bus driver? lt’s hard to narrow it down. I once held a door for a little old lady and she went all the way to the other set of doors to avoid me. ”

Screen Shot 2013-09-09 at 3.03.50 AM

Artiholics: “What was the first artwork you were proud of?”

ZOMBIE BOY: “ I did some pretty bad ass finger paintings when I was a kid. And some wicked Lego creations.”

Screen Shot 2013-09-09 at 2.06.37 AM

Artiholics: “Do you consider your facade a work of performance art, a living sculpture, or a life long installation?”

ZOMBIE BOY: “Facade? (laughs) I’m a living piece of something. Or am I?”

Screen Shot 2013-09-09 at 2.07.01 AM

Artiholics: “Now that you have covered your entire canvas, what is your next masterpiece?”

ZOMBIE BOY: ” My band, Zombie Boy vs. the World is the main focus of my facade but I’m also working on getting my laundry done.”

ZombieBoy_Flyer_2 (2)

Interview by Cojo “Art Juggernaut”

Source: http://artiholics.com/2013/09/09/zombie-boy-the-artiholics-interview/